Bretagne – Les falaises du Cap Fréhel

Classé dans : Bretagne | 0

Ce n’est pas un hasard si nous connaissons aujourd’hui les falaises du Cap Frehel pour être un spot d’observation privilégié du départ de la Route du Rhum. Car si ses falaises ne sont pas les plus hautes de France, elles n’en demeurent pas moins impressionnantes du haut de leurs 70 mètres.

Et ce n’est pas non plus un hasard si le Cap Frehel est classé Grand Site de France. En effet, le pays de Fréhel voit le long de ses côtes les rochers se changer en falaises vertigineuses. Et la lande remplace petit à petit les plages à mesure que les falaises s’élèvent. Ce paysage évolue jusqu’au phare, dont le feu domine la Manche.

Falaises du Cap Fréhel dominant la Manche au couchant

Le Pays de Fréhel

Côte sauvage de Fréhel où les falaises sont bordées d'ajoncs.

Une péninsule de quelques kilomètres carrés constitue le pays de Frehel, coincé entre la Manche et la Baie de la Fresnaye. Ces terres comportent peu d’habitations, les principaux sites occupés demeurant plus à l’ouest. Il s’agit des stations balnéaires de Plurien, Erquy, Sables d’Or les Pins et leurs plages.

Le phare du Cap Fréhel dominant les falaises et la MancheAu fur et à mesure que l’on remonte la côte Nord-Ouest vers l’extrémité Nord de la péninsule, les plages de sable rétrécissent de criques en criques. Ainsi les falaises se font de plus en plus hautes jusqu’au site du phare.

Ce lieu a successivement accueillit 3 phares, marquant son importance pour la navigation. La ruine du premier construit sous Louis XIV au début du XVIIIème siècle est toujours visible. Les Hommes détruisirent le second, puis le reconstruisirent après la seconde guerre mondiale. Sa portée du haut de ces falaises dépasse les 100 kilomètres.

Du  Cap au Fort Lalatte

Au-delà du cap Fréhel, l'Anse de Sévigné bordée par la lande jusqu'à Fort La LatteUn paysage de landes protégées recouvre l’extrémité de la péninsule. En conséquence bruyères et ajoncs s’y développent librement. Comme ailleurs, des corridors guident les visiteurs pour limiter le piétinement des végétaux.

Cette zone complète parfaitement la réserve ornithologique du Cap Fréhel où de nombreux oiseaux de différentes espèces viennent nidifier.

En direction du Sud-Est, le côte mène jusqu’au Fort Lalatte. Entre le Cap et le Fort se déroule l’Anse de Sévigné, toujours bordée par la lande.

Falaises et végétation du Cap Fréhel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.