Cote anglaise: Jurassique et Cornouailles

Classé dans : Angleterre | 0

C’est à l’occasion d’un déplacement dans le Nord de la France que j’ai franchis la Manche pour visiter la cote anglaise. J’avais ce projet en tête depuis longtemps: Dartmoor, Exmoor, Lake District, Écosse… autant de noms évocateurs de paysages naturels grandioses. Avant de visiter le Nord de l’île britannique, un jour, j’ai privilégié le sud-ouest de la cote anglaise avec 2 objectifs: la célèbre Côte Jurassique, et la fin des terres anglaises en Cornouailles.

20140508-_MG_8006-28-29

La Côte Jurassique

La côte jurassique est une formation rocheuse célèbre au sud de l’Angleterre. Elle y alterne falaises, criques et plages le long d’un littoral très découpé allant du Dorset au Devon. Et doit son nom à la fameuse ère géologique puisque l’on peut y observer de nombreux fossiles datant de cette période.

Les falaises pour partie de craie ne sont pas sans rappeler la Normandie. Il existe de plus d’autres similitudes entre nos cotes : le site le plus remarquable est, sans aucun doute, l’arche de Durdle Door. C’est le petit bourg de Lulworth Cove qui abrite cette arche naturelle. Et comme Etretat, ce site est lui-même assez renommé et visité. L’accueil des touristes y est irréprochable.

20140507-_MG_7563-64

20140507-_MG_7732

Durdle Door est donc cette arche naturelle sur la cote anglaise, creusée dans la falaise par l’érosion marine. Le résultat fait inévitablement penser aux paysages normands d’Etretat.

1,5 km de marches et d’escaliers depuis Lulworth Cove et sa baie presque parfaite donnent accès à la porte. Ce sentier des douaniers peut mener le promeneur bien au-delà de Durdle Door. Ces plages où s’encombrent les vacanciers pendant l’été, sont ce jour presque désertes. Le vent, sans doute…

20140507-_MG_7763-64-65

Portland Bill

Quelques kilomètres à l’ouest de Durdle Door, la Côte Jurassique abrite la presqu’île de Portland. A sa pointe Sud, un promontoire rocheux – appelé Bill, se dresse sur la mer. Pendant longtemps, les Hommes exploitèrent les roches de Portland Bill dans des carrières. Sans que cela ait de rapport direct, elles sont aujourd’hui connues pour demeurer riches en fossiles… du Jurassique. Ils sont parfois directement visibles, affleurant sur les roches arpentées par les promeneurs.

20140508-_MG_8081-82-83

20140508-_MG_7899-900

Les vagues viennent s’écraser sur cette partie de la cote anglaise dès que le vent souffle un peu, ce qui n’est pas rare. A cela s’ajoute un phénomène similaire à ce qui arrive au large de la Pointe du Raz, en Bretagne: la faible profondeur du fond marin au sud de l’île amplifie localement le courant de marée. Cela créé un goulet d’étranglement pour courants marins. Ce n’est pas par hasard qu’un phare sécurise ici la circulation maritime au large du point le plus au sud du Dorset. D’ailleurs, le passage de Portland Bill est un grand moment de la célèbre course du Fastnet.

Cornouailles

Si les falaises de Douvres répondent à la côte d’opale française, et les arches de la côte jurassique aux falaises normandes, alors la côte granitique de Cornouailles fait inévitablement penser à la côte bretonne, climat compris.

20140511-_MG_8379-80-81

Exposé à l’Océan Atlantique, l’extrémité Sud-Ouest de l’Angleterre bénéficie d’un climat doux et tempéré. Cela ne surprendra personne que le vent d’ouest s’accompagne de nuages et de précipitations régulières. Lors de mon passage sur place, par un tranquille mois de mai, le vent sifflait en rafales de plus de 100 km/h.

20140510-_MG_8135-36-37

Land’s End constitue l’extrémité Sud-Ouest de l’île britannique et le littéralement le Finistère de cette cote anglaise. Bien que l’endroit soit relativement isolé, une sorte de galerie marchande faite de boutiques, sandwicheries, et même d’un cinéma 4D est construite ici. Un grand parking (payant si vous arrivez entre 10h et 16h) est l’unique moyen de se garer à proximité. Ces installations témoignent de l’attrait de ce site, à d’autres périodes de l’année sans doute. Et pour cause, les hautes falaises battues par le vent et la mer sont particulièrement spectaculaires.

20140511-_MG_8244-45-46

20140510-_MG_8176-77-78Dernière similitude avec la côte française: la Cornouailles dispose elle aussi d’un célèbre Mont St-Michel dédié à l’archange. Pas de pont ici : le gué se découvre 2 fois par jour, à chaque marée basse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.