Au Lac Blanchet – depuis le Col Agnel

Classé dans : Queyras | 0

Au bout du Queyras, à la frontière entre la France et l’Italie, le Lac Blanchet dit supérieur offre une superbe perspective sur la Tète des Toillies. 200 mètres plus loin, le Lac Blanchet dit inférieur est le frère du précédent. Les guides touristiques conseillent la plupart du temps de s’y rendre depuis Saint-Véran.

Mais y transiter impose en Juillet/Août de stationner à l’entrée du village. Il faut ensuite emprunter le petit train sur 7 km jusqu’à la Chapelle de Clausis. Naturellement parking et petit train sont payants. Et surtout les horaires de fonctionnement du train (8h à 17h30) empêchent de randonner tôt, ou tard – à moins de vouloir perdre plusieurs heures sur une piste poussiéreuse. Pour qui ne serait pas intéressé par une jolie balade en petit train, une autre option s’offre au randonneur: le départ depuis les pentes du Col Agnel et le franchissement du Col de Chamoussière.

Panorama autour du Col Agnel: Crete de la Taillante, Pain de Sucre, Mont Viso.
Panorama autour du Col Agnel: Crete de la Taillante, Pain de Sucre, Mont Viso.

A partir des Lacs Blanchets, il est ensuite possible de réaliser le tour de la Tète des Toillies en passant par le Col Blanchet, le Col Longet puis le Col de la Noire.

Chemin du Col Agnel au Lac Blanchet supérieur
Dénivelé du Col Agnel au Lac Blanchet supérieur

Montée à la Punta dell’Alp

Au départ du parking situé peu après le refuge Agnel, un sentier part direction plein Sud. Il rejoint sur 600 mètres les traces qui montent au Col Agnel, ou descendent au Refuge du même nom. La dernière d’entre elle est identifiée par la signalisation à destination du Col de Chamoussière. Ce chemin grimpe de façon très visible au milieu des éboulis sur le versant ubac de la vallée, sous la face Nord de la Punta dell’Alp. Sans grande difficulté, une petite heure suffit pour atteindre ce col et ses presque 2900 m. d’altitude.

Depuis le col, le pic de Caramantran (3025 m) et la Punta dell’Alp (3033 m) vous tendent les bras. Facilement accessible, cette dernière offre une vue imprenable sur le panorama. Crête de la Taillante, Pain de Sucre, Mont Viso, Rocca Bianca et Tète des Toillies… s’offrent à votre regard. Ainsi que la vallée de la Blanche qui abrite Saint-Véran. Attention car si le vent souffle un peu dans les vallées, il se renforce vite et fortement au niveau des crêtes et des cols.

Vers les Lacs Blanchets: sentier balcon

Le chemin de crête qui mène au Col de St-Véran impose de se servir de ses mains au Pic de Caramantran. Tout randonneur n’a pas envie d’agrémenter ses balades de sessions d’escalade. Dans ce cas, un sentier balcon très tranquille relie directement le Col de Chamoussière à celui de Saint-Véran. Ni le sentier balcon ni le chemin de crête n’apparaissent sur les cartes IGN. Depuis le Col de St-Véran, poursuivre le long de la crête en direction de la Rocca Bianca jusqu’à l’altitude 2880 m.

C’est un chemin de piste qui commence à partir de cette cote. Sur la droite, un discret sentier part en direction Sud-Ouest vers les Lacs Blanchets. Il ne devient rapidement qu’une trace très discrète. Soyez attentif pour ne pas perdre votre chemin entre les herbes et les pierriers. Quelques cairns sont présents, mais petits. Aucune difficulté technique, mais la descente vers le Lac Blanchet supérieur est lente. A noter que j’ai trouvé ce chemin bien plus simple à suivre dans le sens du retour.

La Tete des Toillies domine le Lac Blanchet.

Au-delà du Lac Blanchet

La vue sur la Tète des Toillies depuis le Lac Blanchet supérieur est l’une des plus belles qui soit. Les alentours sont jonchés de pierres éparses – ce qui n’est pas le plus pratique pour un bivouac. De ce fait le Lac Blanchet inférieur est sans doute un meilleur lieu de repos.

En évitant le Pic de Caramantran, un peu moins de 2 heures sont nécessaires pour passer d’une vallée à l’autre et rejoindre les Lacs Blanchets depuis le Col Agnel. Tandis qu’au départ de St-Véran, après 30 minutes de petit train, un peu plus d’une heure est nécessaire depuis la Chapelle de Clausis.

Un peu plus haut, le Col Blanchet s’ouvre sur l’Italie et permet de poursuivre le tour de la Tète des Toillies en passant par la haute vallée de l’Ubaye.

La Tete des Toillies domine le Lac Blanchet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.