Randonnée au Col d’Arsine

Classé dans : Les Ecrins | 0

Cette randonnée d’une dizaine de bornes (aller simple) vous emmènera au cœur du Parc National des Écrins jusqu’au Col puis au Réou d’Arsine. Tout d\’abord le sentier des crevasses, puis le GR 54 vous feront quitter l’Oisans, du Col du Lautaret jusqu’au col d’Arsine. Puis descendre jusqu’au Réou d’Arsine, et aux méandres turquoises du Petit Tabuc. Certains qualifieraient ce paysage de paradisiaque…

Les premiers rayons du soleil illuminent le Col d’Arsine et les sommets alentours alors que s’écoulent paisiblement les eaux turquoises du Réou.

Le meilleur chemin vers Arsine ?

Du Lautaret à Arsine par les Crevasses

Le col d’Arsine est accessible par au moins 3 chemins, dont 2 assez proches depuis la Romanche.

Tout d’abord, le premier et le plus direct part de la Guisane et a fait l’objet d’un autre article. Il passe par le charmant Lac de la Douche et ses eaux turquoises. Vous avez de  6 à 7 km de marche un peu raide (+780 m) qui vous attendent. J’ai même lu certains qualifier cette balade de “bavante”…

Ensuite, le second chemin offre deux départs possibles depuis la Romanche : Le Col du Lautaret, ou bien le Pas d’Anna Falque. Le premier (+450 m pour environ 11 km de marche) suit le Sentier des Crevasses jusqu’à  une station météo. Il surplombe le second de quelques centaines de mètres. Le premier est plus long, mais il épargne 200 à  300 mètre de dénivelé.

Une fois au col, les plus curieux iront ensuite visiter le glacier et les lacs éponymes.

Élévation du Col du Lautaret au Réou d'Arsine

Crépuscule sur la montagne des Agneaux depuis le réou d'Arsine

Le sentier des crevasses

Depuis un petit parking à  quelques mètres du Lautaret, le sentier prend une bonne demi-heure pour s’éloigner du col jusqu’à  une crête marquée par un banc : La Côte Belle. Bien que discret, cet endroit est visible depuis la route en contrebas. La vue dégagée sur la Romanche invite à  la contemplation autant que le banc.

Commence alors le Sentier des Crevasses. Il part plein sud en descendant, s’éloignant de la Romanche et de l’Oisans jusqu’à  une petite station météo. Bien tracé, il chemine à  flanc de falaise et est coupé par 2 crevasses. Une ligne de vie sécurise la traversée de la première crevasse. La seconde constitue le lit d’un petit torrent. Quand je suis passé (fin d’été 2012), une petite passerelle en tôle était mise en place.

La station météo se trouve à  la même altitude que le parking de départ : 2.000 mètres environ. Cette partie de la randonnée se caractérise plus par les 5 kilomètres parcourus que par son modeste dénivelé (+120 m).

Sentier approchant du Pas d’Anna Falque, en direction du Col d’Arsine.

Le Pas d’Anna Falque

Depuis le Villar d’Arène, rejoignez donc un des parkings fléchés. 2 sont disponibles distants d’un bon kilomètre. Le premier semble plus “propre”, le second plus adapté au véhicules tout-terrain. Le GR54 longe ces parking et permet de rentrer de suite dans le sujet. La randonnée démarre 420 mètres exactement sous le petit banc précédemment décrit. En avant vers la station météo.

La première demi-heure est une tranquille mise en jambe. Elle ne présente aucune difficulté et permet de s’échauffer. Après cela, le marcheur croise le Ruisseau du Colombier. C’est ce torrent qui 300 mètres plus haut dessine cette crevasse qu’il faut franchir sur une passerelle métallique. Il marque ici le début de la partie la plus raide de la sortie. 200 mètres en lacets appelés “Les Voûtes”. Juste assez pour transpirer. Après quoi la station météo apparaît, ainsi que les premiers troupeaux de vaches, les premières marmottes…

Une heure est nécessaire depuis le parking le plus proche pour atteindre la station météo. Ainsi passer par le Pas d’Anna Falque vous fera gagner une quarantaine de minutes sur le Sentier des Crevasses, au prix de 200 mètres de dénivelé supplémentaires un peu raide.

Paysage de l'Oisans

Au Col d’Arsine

Après le poste météorologique, le Sentier des Crevasses rejoint le GR54 dit du Tour de l’Oisans, en provenance du Villard-d’Arene. La randonnée grimpe gentiment jusqu’au Col d’Arsine à  travers l’alpage. C’est une quasi ligne droite, toujours sous la domination de la Montagne des Agneaux. Mais il faudra faire plusieurs écarts pour contourner les ruminants qui broutent cette herbe de montagne et se prélassent au soleil. Une halte est faisable au refuge de l’Alpe de Villar d’Arène.

L’approche du Col d’Arsine se fait un tout petit peu plus raide sur les 80 derniers mètres de dénivelé. Les 8 à  9 kilomètres parcourus depuis le départ sont la seule raison qui peuvent rendre cette dernière côte un peu fatigante. Il n’est pas rare que le vent commence à  se faire sentir plus fortement à cet endroit. N’hésitez pas à  vous couvrir d’une veste coupe vent avant de vous refroidir. Rapidement le paysage du Col d’Arsine se dévoile.

Les eaux turquoises du Petit Tabuc coulent au pied des glaciers d'Arsine et de la montagne des Agneaux

Lac glacière d’Arsine encadré par ses moraines, et alimenté par le Glacier d’Arsine.

Au-delà du Col d’Arsine : les lacs, le glacier.

110 mètres plus haut, la moraine et les lacs du glacier d’Arsine surplombent le vallon. L’accès est aisé via un sentier très visible qui grimpe sur la moraine de façon très régulière, bien qu’un peu pentu. Les aménagements y ont été rendus nécessaires par la fonte et le recul du glacier. En effet, les lacs se remplissant depuis les années 1950, il est devenu nécessaire de créer un déversoir artificiel à travers la moraine. Son but étant d’empêcher la rupture brutale du verrou. Une telle rupture aurait inondé la vallée, et mis en danger les gens vivant notamment au Casset.

Paysage du petit massif de Combeynot au cœur du Parc des Écrins, dominant le Col d’Arsine.

110 mètres en contrebas du col, on aperçoit les méandres du Petit Tabuc, alimentés par la fonte des glaciers d’Arsine. Ses eaux sont d’un turquoise étonnant. On les retrouve toujours, encore plus bas, au Lac de la Douche. Il est aisé de bivouaquer au Réou. Le paysage en vaut le détour au coucher comme au lever du soleil !

Le retour peut se faire par le même chemin, vers la Romanche. Mais le randonneur organisé pourra aussi suivre le Petit Tabuc, vers le Lac de la Douche puis Le Casset.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.